UN POCO CIELO, UN POCO TIERRA
Les Nouvelles de Grenoble
« Une rencontre avec Antonio Placer est toujours placée sous le signe du sensible. Qu’est-ce qui fait que le dialogue naît, s’installe naturellement, rebondit de part et d’autre et s’enrichit, sinon cet accord spontané inhérent à chaque être humain : le plaisir de la vie partagée, le goût des fruits d’une mémoire vivante, l’expérience de la liberté. »
asdfasdf